Accueil

Projets achevés en 2012

Date de mise à jour : 16 octobre 2014

Date de mise à jour : 16 octobre 2014

niv1rich - 8 elements - crd_page, crd_page_chapitres, crd_galerie, crd_dossier_liens, crd_dossier_partenaires, crd_forums, crd_fichier, crd_lien, crd_gmap_kml, crd_fichier_de_donnees, crd_import_rss, crd_image, crd_flash_swf, crd_video, crd_embedly, crd_equipement, crd_webservice

  • Les adventices du riz (AFROweeds)

    Identification d'une adventice au champ avec le logiciel AFROweeds-IDAO SVG utilisé avec un iPad muni d'une puce 3G+ (© Cirad, T. Le Bourgeois)
    Le projet sur les « Adventices du riz en Afrique » (AFROweeds) est coordonné par le Cirad et AfricaRice en étroite collaboration avec les systèmes nationaux de recherche et de vulgarisation en Afrique subsaharienne et avec l’appui de l’Union européenne (UE) et le Programme Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP) pour la science et la technologie. Il vise à créer un premier réseau de partenaires d’Afrique de l’Ouest, du Centre, de l’Est et d’Europe intéressés par le partage de leurs connaissances sur les adventices des rizières. En mobilisant les sciences informatiques appliquées à l’agriculture, il s'agit de réaliser une base de connaissances dédiées à l’identification et à la gestion des principales adventices des systèmes rizicoles en zones humides (bas-fonds et rizières irriguées) afin de renforcer l’utilisation et la dissémination des meilleures pratiques.
  • Guide d'agroforesterie pour les décideurs (Agroforestry Guidelines)

    Intégration arbre et cultures (© Cirad, E. Torquebiau)
    Agroforesterie : une initiative pour donner toute sa place à cette approche innovante dans les choix des agriculteurs et des décideurs.Ce projet vise à coordonner l'élaboration de lignes directives pour les politiques publiques et les décideurs en matière d’agroforesterie. Le produit est avant tout destiné aux autorités et décideurs du Kenya.
  • Promotion de la petite et moyenne aquaculture marchande (DAROK)

    Formation de pisciculteurs (© Cirad, C. Coulombet)

    Développement de l’aquaculture dans les régions Ouest du Kenya et de Jinja en Ouganda.
  • Coexistence entre herbivores sauvages et prédateurs (FEAR)

    Zèbre (© Cirad, J. Lançon)
    Ce projet vise à comprendre les déterminants de l’utilisation d’un paysage par différentes espèces d’herbivores sauvages, en relation notamment avec la prédation et teste de nouvelles hypothèses sur les coexistences interspécifiques. La peur du prédateur modèle le paysage et conditionne une utilisation hétérogène des ressources par les herbivores selon leur taille corporelle.
  • Diversité du virus de la feuille jaune de la canne à sucre au Kenya (SCYLV)

    Observation de l'état sanitaire des cultures de canne à sucre dans la région d'Awasi (© KARI, Kenya)
    Ce projet bien nommé est né d'un partenariat de parrainage soutenu par le programme AWARD entre le Centre de recherche agronomique du KARI et l'équipe "Biodiversité des phytovirus et quarantaine des plantes" de l'UMR "Biologie et Génétique des Interactions Plante-Parasite" (BGPI).
  • Réduction de la malnutrition dans un village du Zimbabwe (LIFIN)

    Petit élevage caprin au Zimbabwe (© Cirad, E. Torquebiau)
    Les communautés rurales du district de Chipinge sont particulièrement touchées par les problèmes de malnutrition. Ce projet de développement vise à améliorer la viabilité des exploitations agricoles et à réduire le niveau de malnutrition en agissant sur la sécurité alimentaire, l’accès à l’eau potable et l’éducation nutritionnelle.
  • Services écosystémiques des paysages (Marieskop)

    Paysage agricole du Kwazulu-Natal (© Cirad, E/ Torquebiau)
    Effets à long terme des changements environnementaux : analyse de la dépendance aux services écosystémiques des populations vivant à proximité du massif montagneux de Marieskop.
  • Amélioration des prévisions climatiques pour l'agriculture (PICREVAT)

    The single season/short sorghum type and dual season/tall type (© Cirad, C. Baron)
    L’objectif scientifique de PICREVAT est d'évaluer la prévisibilité de l'information climatique pour la réduction de la vulnérabilité de l'agriculture tropicale. Il s'agit de confronter la prévision probabiliste des cumuls pluviométriques saisonniers, et les besoins des agriculteurs afin d’accroître leur capacité d’adaptation.

Cookies de suivi acceptés